Les frontières entre l’art et la nature

Les cercles de vie de Jones et Hill

Il existe une autre particularitĂ© de l’art contemporain, l’extrĂŞme importance des mĂ©dias. Les performances peuvent durer une fraction de seconde et n’avoir aucune possibilitĂ© de rĂ©pĂ©tition, les installations peuvent ĂŞtre dĂ©truites instantanĂ©ment.

C’est pourquoi la photographie est un compagnon fidèle de l’artiste contemporain. Les installations de Philip Jones et Martin Hill durent de quelques minutes Ă  quelques heures.

Des feuilles flottant dans l’eau, un disque de glace immergĂ© dans l’eau, des branches et des pierres gardant miraculeusement leur Ă©quilibre. Mais la courte durĂ©e de leurs installations « rondes » fait partie du concept artistique.

Les auteurs s’efforcent d’attirer l’attention du public sur l’Ă©tat de l’environnement, si fragile, si vulnĂ©rable Ă  la « toute puissance » de l’homme.

Christo et Jeanne-Claude, Land Art ou pas?

Les duos crĂ©atifs sont toujours très intĂ©ressants, surtout lorsqu’il s’agit d’un couple mariĂ©. Hristo Yavashev et Jeanne-Claude de Guillebon sont nĂ©s le mĂŞme jour, le 13 juin 1935, lui en Bulgarie et elle au Maroc.

Après leur première rencontre, ils ne se sont plus quittĂ©s pendant un demi-siècle, jusqu’Ă  la mort de Jeanne.

Une grande partie du patrimoine des artistes ne peut ĂŞtre classĂ©e dans le land art, leur technique prĂ©fĂ©rĂ©e Ă©tant l' »enveloppement » de structures architecturales dans d’interminables couches de tissu.

Ils ont protestĂ© contre les guerres en construisant des barricades Ă  partir de barils, en enveloppant l’Arc de Triomphe avec du polyĂ©thylène.

Ils ont intĂ©grĂ© des ponts, des chemins, des jetĂ©es dans l’environnement naturel, permettant au spectateur d’avoir une nouvelle perspective sur l’objet autour duquel il se promène.

Like this post? Please share to your friends: