« Les lézards de Jésus ». Comment les basilics parviennent à courir sur l’eau sans se noyer

Le lézard basilic frappe l’imagination par ses capacités inhabituelles. Il a été surnommé « lézard de Jésus » en raison de sa capacité à marcher sur l’eau. Comment font-ils pour marcher sur l’eau?

Ils parviennent à rester dans l’eau pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, ils se déplacent très rapidement. Ils utilisent également leurs larges pattes et leur longue queue pour garder l’équilibre. Les plis cutanés qui s’ouvrent sur les pattes des lézards lorsqu’ils se déplacent jouent également un rôle important.

Ces plis augmentent leur surface de contact avec la surface de l’eau. Cela leur permet de se déplacer dans l’eau comme s’ils nageaient sans plonger.

Les pattes agissent en fait comme de grandes rames. Le mouvement rapide crée une légère perturbation à la surface de l’eau. Cette poche d’air affecte la tension superficielle de l’eau et les empêche de couler.

Ils sont ainsi capables de parcourir de longues distances dans l’eau. Il est intéressant de noter que les lézards basilics ne sont pas les seuls animaux à pouvoir courir sur l’eau.

Certaines espèces de coléoptères, d’araignées et même d’oiseaux peuvent également utiliser cette stratégie pour s’échapper d’un endroit dangereux ou pour atteindre leur proie. Cependant, les lézards basilics ont perfectionné cette aptitude.

Les basilics ont adapté leur corps aux lois de la physique et au mo nde qui les entoure au cours de millions d’années d’évolution. Et ils se sont vus offrir une fantastique opportunité.

Dans cette vidéo du National Geographic, vous pouvez voir un lézard courir dans l’eau.

Like this post? Please share to your friends: