Hydrosommeil sur les rivières glacées

Le guide de montagne Claude-Alain Galen et l’explorateur de canyons Gilles Janet sont de vrais casse-cou. Ils se frayent littéralement un chemin à travers les canaux de glace du plus long glacier d’Europe.

Ce sport, connu sous le nom de wetski, est réservé à quelques privilégiés qui n’ont pas peur d’être emportés par les torrents ou de se noyer dans les crevasses, et qui sont prêts à aller très loin pour obtenir leur dose d’adrénaline. Galen et Gilles en font partie. Voici à quoi il ressemble sur la photo.

En général, le ski nautique n’implique pas nécessairement de l’eau glacée. Cette discipline extrême a évolué à partir du rafting.

Certains font remonter les origines du ski nautique au début des années 1970. Lorsque Robert Carlson, de Californie, a commencé à former des équipes de sauve tage pour le rafting et a inventé une planche spéciale à cet effet, appelée « Carlson’s Riverboard ».

Dans l’extrême, les athlètes descendent une rivière de montagne sur une planche flottante spéciale, vêtus d’une combinaison  pour les protéger des chocs avec les rochers.

Les palmes sont utilisées comme principal moyen de direction et de réglage de la trajectoire du rafting.
Le terme « eau vive » fait référence à un cours d’eau vive qui est suffisamment agité pour que la surface de l’eau devienne blanche à cause de l’écume.

Il s’agit généralement de rivières de montagne. C’est dans ces conditions que se pratique le rafting en eaux vives, et dans ces eaux tout aussi turbulentes, le rafting en eaux vives.

Dans les rivières de montagne, le flux d’eau doit surmonter de nombreux obstacles sous forme de rochers ou d’arbres tombés. Cela crée des conditions hydrauliques spécifiques qui, pour un nageur normal, peuvent être très imprévisibles.

Pour les athlètes équipés d’un hydrofoil, le flux sera moins dangereux. Leur corps est protégé par la planche, plus maniable et les maintiendra toujours à flot.

L’hydrofoil permet à l’athlète de rester à flot en position horizontale. Ce qui augmente considérablement sa flottabilité et réduit le risque d’être soudainement entraîné sous l’eau.

En Europe et en Amérique, le ski nautique est pratiqué depuis des décennies. Il existe même des fédérations de ce sport.

Like this post? Please share to your friends: