Un chien a pris un ourson: un an plus tard, il a grandi et montré ce dont il est capable

De nombreux animaux sont capables d’accomplir des actions vĂ©ritablement humaines. Les chiens en particulier le font souvent et les gens ont souvent remarquĂ© l’intelligence extraordinaire de leurs animaux.

Un grand-père, son chien et un ourson

Tous les habitants d’un petit village reculĂ© connaissaient le gentil grand-père Vasiliy. Ils connaissaient aussi son chien, Beatrice, un gros Terre-Neuve poilu. MalgrĂ© son apparence menaçante, le chien Ă©tait aussi gentil que son propriĂ©taire.

À plusieurs reprises, le chien a gardé des petits en train de jouer. Et a même repêché une fois un petit qui se noyait dans la rivière.

En été, une jeune famille est venue au village en vacances avec un beau chien mâle, Béatrice est donc devenue la mère de cinq chiots. Vasili allait très souvent dans les bois avec son chien.

Un jour, le grand-père a mal trĂ©buchĂ© et est tombĂ© dans un grand trou. Il s’est avĂ©rĂ© que c’Ă©tait la tanière d’un ours – Vassili a quittĂ© prĂ©cipitamment cet endroit dangereux. En rentrant Ă  la maison, grand-père n’en croyait pas ses yeux.

Dans le panier en osier, il y avait dĂ©jĂ  six petits Ă  poils, au lieu de cinq. Vasily a regardĂ© attentivement et a rĂ©alisĂ© son erreur. Le nouveau « chiot » s’est avĂ©rĂ© ĂŞtre un petit ourson.

Il s’e st avĂ©rĂ© que BĂ©atrice avait sorti l’ourson de sa tanière et le lui avait apportĂ©. Il Ă©tait donc tout Ă  fait possible que quelque chose de ter rible soit arrivĂ© Ă  la mère ourse. La chienne s’est occupĂ©e du petit.

La gratitude de l’ours

L’ourson est vite devenu un grand ours et, en grandissant. Il a dĂ©cidĂ© de retourner dans sa forĂŞt natale. L’ours n’oubliait pas pour autant ses parents ado ptifs. Il venait parfois chez BĂ©atrice et Basil, apportant au chien du gibier frais.

Un jour, une fois de plus, Vasili e st allĂ© dans la forĂŞt et s’est perdu. Son grand-père n’a pas emmenĂ© BĂ©atrice avec lui. Cette fois, le chien a dĂ©cidĂ© de prendre un peu de repos.

La nuit approchait Vassili a dĂ©cidĂ© de s’installer près d’un chĂŞne tentaculaire. Soudain, le grand-père entend des bruits. Une meute de loups de la forĂŞt s’approche de lui.

Vasiliy n’Ă©t ait pas prĂŞt pour une telle surprise de formidables animaux n’avaient pas vĂ©cu dans cette forĂŞt depuis des dĂ©cennies. Les loups s’approchaient lentement Vasiliy se prĂ©parait dĂ©jĂ  Ă  dire adieu Ă  la vie.

Like this post? Please share to your friends: