Un chien collĂ© au goudron, mais les gens ont pu l’aider

L’aboiement d’un chien peut signifier beaucoup de choses et c’est parfois le seul moyen pour lui d’attirer l’attention des gens.

Par exemple, un petit chien de Suwalki, en Pologne, surnommĂ© par la suite « Farsik », n’a pu s’Ă©chapper que grâce Ă  ses aboiements dĂ©sespĂ©rĂ©s. Seul moyen pour lui de faire savoir qu’il avait un besoin urgent d’aide.

Heureusement pour Farsik, ses aboiements incessants ont Ă©tĂ© entendus par un ouvrier qui, au dĂ©part, n’avait aucune idĂ©e de ce que le chien faisait dans les bois.

Il a fallu beaucoup d’efforts pour localiser le petit Farsik parmi les arbres et les buissons. Mais le chien n’a pas cessĂ© d’aboyer et a finalement Ă©tĂ© retrouvĂ©.

Les villageois n’ont pas pu l’aider, car il s’est avĂ©rĂ© que le chien, en quĂŞte de chaleur, s’Ă©tait couchĂ© dans une flaque de goudron que quelqu’un avait illĂ©galement dĂ©versĂ©e dans les bois. Le goudron s’est rapidement refroidi et le chien s’y est attachĂ©.

Il s’est avĂ©rĂ© difficile de le libĂ©rer, et Joanna Godlewska, agent de protection des animaux, a Ă©tĂ© appelĂ©e Ă  l’aide. Elle a trouvĂ© un moyen de sortir de cette situation difficile en contactant les pompiers.

Ensemble, ils ont pu aider Farsik, mĂŞme si certains de ses cheveux ont dĂ» ĂŞtre coupĂ©s. Le chien s’est avĂ©rĂ© ĂŞtre en parfaite santĂ© et indemne, et il n’avait besoin que de quelques lavages.

Le problème a Ă©tĂ© rĂ©glĂ© par Joanna Godlewska, qui a accueilli temporairement Farsik dans l’espoir de lui trouver un nouveau foyer plus tard.

Elle Ă©tait convaincue qu’elle pouvait faire le travail, d’autant plus que Farsik est rapidement devenu un très beau petit chien au tempĂ©rament gentil et joyeux.

Et c’est ce qui s’est passĂ©: le chien qui a Ă©tĂ© secouru il y a quatre ans vit maintenant dans une famille aimante.

Like this post? Please share to your friends: