Un chat s’est perdu. Il s’est absentĂ© quelques jours et est revenu rapidement avec une note

L’homme n’a pas immĂ©diatement rĂ©alisĂ© oĂą le chat Ă©tait parti. Il a donc d’abord fouillĂ© toutes les zones cachĂ©es de la maison. Comme l’animal Ă©tait introuvable, l’homme est sorti pour le chercher.

Il a interrogĂ© tous les voisins qui auraient pu voir le chat. Personne n’a pu dire quoi que ce soit de prĂ©cis sur l’animal. L’homme est rentrĂ© chez lui très contrariĂ©. Il Ă©tait sĂ»r qu’il ne reverrait jamais son animal.

Il Ă©tait inutile de poursuivre les recherches. Le rĂ©sident thaĂŻlandais avait fouillĂ© toutes les zones environnantes, mais n’avait rien trouvĂ© qui puisse l’aider Ă  retrouver le chat.

Trois jours plus tard, le chat est retournĂ© chez son propriĂ©taire. Il est restĂ© sur le pas de la porte comme si de rien n’Ă©tait, avec une pancarte attachĂ©e Ă  son cou.

Il s’est avĂ©rĂ© que le chat s’Ă©tait promenĂ© dans les rues et s’Ă©tait mĂŞme arrĂŞtĂ© chez un poissonnier. Le propriĂ©taire a eu pitiĂ© de l’animal et lui a donnĂ© du maquereau.

La propriĂ©taire a Ă©crit la dette pour le maquereau sur une pancarte qu’elle a Ă©pinglĂ©e autour du cou du chat. C’Ă©tait sa façon d’avertir le propriĂ©taire de la nĂ©cessitĂ© de payer la facture de nourriture de l’animal.

Lorsque les voisins ont dĂ©couvert l’inci dent, ils ont ri pendant longtemps. Sachant que le voisin n’Ă©tait pas assez riche pour s’offrir des produits aussi chers. Ils ont proposĂ© de payer la dette au poissonnier.

Mais l’homme a refusĂ©. Il a payĂ© la dette lui-mĂŞme. Surtout, il Ă©tait heureux d’avoir son animal de compagnie Ă  la maison. Lors, l’homme s’est montrĂ© plus responsable avec son animal et a veillĂ© Ă  ce que le chat ne s’enfuie plus de chez lui.

Like this post? Please share to your friends: